New York


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie... [Alice]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Ven 28 Avr - 12:09

Cela faisait donc 4 années que Sonja vivait l'amour avec Lucian. Il s'agissait d'une relation batie sur du long terme, probablement faite pour durer. Jusqu'au jour où inévitablement, Sonja devra reprendre contact avec la réalité, et se rendre compte que la vie ne s'écrivait pas comme un compte de fée.

Bien sur cette histoire y ressemblait, et plus Alice l'entendait, plus cela lui faisait penser aux histoires qu'elle avait pu lire. L'Allemande devant retourner au pays, lui abandonnant tout pour suivre l'amour de sa vie, alors que le père de cette dernière s'opposait à leur relation. Il y avait quelque chose de très romanesque dans cette histoire. Nul doute à présent qu'elle se soit échappée d'Allemagne à la fin de ses études avec son amant, probablement pour s'émanciper de son père, qu'elle imaginait stricte.

Amèrement, Alice se rendit compte que Sonja état vraiment très attachée à cet homme pour le suivre à l'autre bout du monde. Elle souffrirait beaucoup le jour ou il ira voir ailleur. Parce que pour elle s'était bien connu, les hommes étaient volages. Et pas uniquement la gente masculine, tous les humains par ailleurs. Ils se passionnaient, ils se déchiraient, ce qui un jour parut la chose la plus importante de leur vie devient dérisoir le lendemain. Ils juraient ne jamais oublier et l'année suivante étaient déjà passé à la suite.


*Pourvus que leur séparation intervienne le plus tard possible.*

Se surprit à penser la jeune femme. Elle ne voulait pas imaginer ces magnifiques yeux bleus inonder de larmes, ces joues rougies par les pleurs, des cernes bleutée dues au manque de sommeil sous ces pommettes de nacre. Sonja méritait de rêver plus longtemps que les autres...

la jeune femme fronça légèrement es sourcils lorsqu'elle vit sa compagne arracher des paquerttes et les empiler les unes à la suite des autres. A sa grande surprise, elle le lui tendit avec un sourire enfantin.


"Merci..."

Hésita Alice, saisissant la création de ses longs doigts blancs. Elle avait fait cela quand elle était enfant l'été. Sa mère lui avait apprit à faire ce genre de création. La petite fille alors agée de 7 ans passait des heures seule assise dans l'herbe à faire des colliers, des chapeaux, des ceintures de fleurs à ses poupées. Où était passé cette enfant rêveuse à présent ?

Pinçant les lèvres, Alice releva les yeux vers Sonja, faisant tourner le collier entre ses doigts de nacre.


"Comment avez vous eut l'idée de venir ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Weyland

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Ven 28 Avr - 12:25

Elle sourit et inclina légérement la tête pour dire à Alice que tous le plaisir était pour elle. Puis elle reprit des marguerite et se fit une bague pendant le court silence qui s'était installé entre elle. Etrangement, ce silence n'était pas pesant et elle remercié mentalement la jeune femme de ne pas caser des "voilà voilà, ou encore des "bon..." ou de tousotter pour combler le silence. Elle n'avait trouvé cette qualité que chez Lucian et elle a présent. Lorsqu'elle était avec son amant, il avait toujours quelque chose a se dire, mais lorsqu'ils étaient perdu dans leur pensées, il garder le silence et ne se sentait pas obligé de meubler. Sonja aimait beaucoup cette qualité, c'était reposant.

Mais d'un autre coté, parler avec son amant était toujours constructif, il ne parler pas pour ne rien dire, juste pour être sérieux... ou pas du tout, mais dans tout les cas de figure, ca l'interessait beaucoup.

Et pour être honnête cette Alice l'interessait aussi. Puet être parce qu'elle était un bon spectateurs, une confidente qui sait...

Elle releva les yeux lorsque la jeune femme reprit la parole et sourit.


"A vrai dire c'est Lucian qui a tout organisé... Ou presque... Nous voulions vivre notre vie ensemble, lui et moi...."

Elle hauss alégérement les sourcils.

"Les etats-Unis smeblaient tout simplement le lieu parfait pour réalisé notre rêve. C'était sur un autre continents, éloigné de tout. Ici, nous savions qu'il nous serait possible de rebattir une vie sur une base solide."

Elle tendis la main avec une autre marguerite et fit une nouvelle bague.

*Pour Lucian, en attendant note mariage...*

Se surprit elle a penser. Un large sopurire se dessina sur ses lèvres a cette idée. Elle jeta un coup d'oeil derrière elle et constata que le jeune couple était toujours là. Il semblait s'amuser, soudain, ils disparurent tous les deux de la vision de Sonja, tombant sur le sol. La jeune femme détourna le regard, ne préférant aps immaginé ce qu'ils aller faire...

Elle se passa une main sur la nuque quelque peu géné et releva les yeux vers sa compagne.

"Nous avons donc décidé de partir ici à la fin d mes études..."

Termina t elle, faisant volontairement l'inpase sur le fait que Viktor ai menacé d'appeler la police pour envoyé lucian en prison sous peine d'avour commis tout un tas de crime que son amant n'auriat même jamais immaginé...

Elle leva les yeux aux ciels. Ce que son père pouvaiot lévervé a être si sot et fermé d'esprit. Il ne coansiqiat même aps Lucian et se permettait de la jugé. pourtant il était la personne la plus gentil et la plus intentionnée qu'elle est jamais rencopntré. mais non, ca son père ne pouvait aps comrpenr,e il ne voulait aps comprendre. peut être était ce parce que d'une certaine manioère il avait peur de perdre sa fille...


*Quoi qu'il en soit il l'a quand même perdue!*

Nargua t elle en se redressa légérement. Puis elles 'obliogea a ne plus parler de son père et releva les yeux vers Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Sam 29 Avr - 10:55

Alice hocha la tête lorsque Sonja lui expliqua les raisons pour lesquelles Lucian et elle avaient choisit de s'installer aux Etats Unis. Une envie de tout recommencer, batir un monde qui n'appartiendrait qu'à eux, besoin de s'émanciper.

Beaucoup de jeunes ressentaient ça... quand on pensait que plus de la moitier divorçaient queques temps après. A quoi bon se faire croire que la perfection, l'amour était possible ? Tout ces amants partaient avec la même idée : celle de s'unir pour toujours et d'être différent des autres. Et tous terminaient sur une désillusion, même ceux qui restaient ensemble. Mieux vallait s'accrocher à des choses immuables qu'aux sentiments humains, choses tellement relatives et incertaines.

L'esprit vide, la jeune femme morose regarda les doigts habiles de Sonja faire quelque chose en fleurs qui ressemblait à une bague. Lorsque la jeune femme eut finit, un large sourire égaya son visage et elle releva aussitôt les yeux vers le couple qui venaient visiblement de décider de se marier. Sonja avait elle prévu d'épouser ce Lucian ? Probablement.

Elle essaya de s'imaginer comment pouvait être ce garçon qui avait conquis le coeur de la douce jeune femme assise en face d'elle. Pour que son artistocrate de père ne l'ai pas accepté, il devait s'agir d'une personne dont le niveau scolaire n'était pas très élevé. Il devait surement être séduisant physiquement et d'une grande gentillesse, pour que Sonja ne fasse pas attention à son manque évident de neurones. Et puis, les homme qui travaillent physiquement doivent avoir une musculature assez agichante, non ? Pourtant le tableau ne collait pas vraiment avec Sonja. Alice aurai imaginé quelqu'un de propre sur lui, très cultivé, doux et réservé. Pas tout à fait le genre de personne que l'ont verai sur un chantier, une canette de bière à la main.


*Does it matter, really ?*

Elle fronça les sourcils, comme énervée de se poser autant de question sur la vie de Sonja. Pourtant c'était étrange, elle avait envie d'en savoir plus. Elle aiait écouter la jeune femme lui raconter sa vie, qui par ailleur était très interessante. Le ton calme de sa voix, son accent Allemand et son timbre doux la berçait. Il s'agissait de son familliers à son enfance, quelques façons de prononcer les mots qui ressemblait à celle de sa mère Transylvanienne. Elle pourrait rester assise ici pendant des heures à entendre Sonja lui parler, de sa vie ou bien tout simplement lui racontant une histoire.

*Toi, tu es encore en décallage horaire !*

Elle soupira, comme affligée par elle même, et sentit le regard de la blondinette sur elle. Alice releva donc la tête, pour croiser le regard clair de Sonja.


"C'est courageux de ta part."

Dit elle après un moment, en réponse à l'histoire qu'elle lui avait compté quelques minutes plus tôt, avant que l'une et l'autre ne se perde à nouveau dans leur pensées respectives.

"Ton père... sait il ou tu te trouves ?"

Hésita t elle après un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Weyland

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Lun 1 Mai - 7:28

Sonja caressa la pelouse du bout des doigt, formant des figures abstrete dans cette étendue verte... Elle leva les yeux vers le ciel, en posant a tête sur l'arbre,... Il était orangé: le soeil se couchait.

La blondinette baissa les yeux vers Alice lorsqu'elle reprit la parole et se mordilal la lèvres inférieur en rebaissant les yeux vers la pelouse.

"... Non..."

Répondit elle simplement en lissant les plis de sa légère robe blanche. Elle sembla hésiter un instant puis soupira.

"C'est assez compliqué à expliquer. Cela doit te sembler étrange mais je ne peux pas dire à mon père où je me trouve..."

Elle hésita de nouveau mais referma la bouche.

*Sonja, règle n°1 de la nouvelle arivante en ville: ne pas faire confiance à n'importe qui...*

Et surtout pas à quelqu'un qu'elle conaissait à peine. Pourtant cette jeune femme lui paraissait si confiente, mystérieuse et intrigante...

C'était l'un des défauts de la blondinette. Elle avait tendance à faire trop vite confiance aux autres... Lucian lui avait souvent dit de prendre gardes et gràce à ses conseils elle avait réussis à ne rienr évélé lui leur amour caché à ses amis et sa famille... Il lui avait dit que ses personnes qu'elle penser si bien connaitre la verraient différement le jour où elle leur révélera quelque chose qui leur dépéléra...

Les amis de son amant avaient donné leur avis aussi, surtout au début, lorsqu'elle avait encore du mal à tout garder pour elle... notement Raze. Il lui répété sasn cesse en lui mettant une main sur l'épaules -à chaque fois qu'elle s'emporter-: "La vie n'est pas rose, Sonja".

La jeune femme sourit à ce souvenir. Depuis que ses amis campagnards lui avaient conseiller de ne rien dire, elle avait sus garder ce secret. Qui était cette jeune brunette pour lui donner une telle envie de se confier..?!


La jeune femme se passa une main dans les cheveux et releva les yeux Alice. Pourtant elle était sur que cette jeune femme était digne de confiance et...

*Ca suffit mainenant! Ne t'arrive t il jamais d'écouter ce que l'on te dit?!*

"Mon père n'aime pas... Enfin... Disons qu'il ne porte pas Lucian dans son coeur... "

S'entendit elle dire

"Il voulait que je me marie à un homme riche, puisant, et Allemand..."

Elle sourcilla, de toute évidence peu convaincue par ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Lun 1 Mai - 8:02

Alice posa vivement son regard sur Sonja lorsque celle ci lui répondit que son père n'était pas au courant de l'endroit où elle se trouvait. Que la jeune femme ait envie de mettre de la distance et de vivre de façon indépendante pouvait se comprendre, mais qu'elle disparaisse ne lui semblait tout simplement pas normal.

Ce père, même s'il n'était probablement pas parfait, devait se ronger les sang, imaginant toutes les pires choses quant à la disparition de son enfant. Quel vide ce viel homme devait ressentir en cet instant. Il suffisait de regarder Sonja, jeune fille douce et innoncente, pour s'imaginer qu'elle ne serait jamais partie sans laisser d'adresse. Si son père avait fait la même déduction, la seule solution était donc qu'elle s'était faite enlever, ou gisait mortellement blessée quelque part.

Oui, cela lui semblait étrange qu'elle ne puisse pas dire à son père ou elle se trouvait. Cela lui semblait même déplacé. Si seulement le père d'Alice était encore en vie, jamais elle ne serait partie sans laisser d'adresse. Sonja avait la chance d'avoir encore ce parent, mais elle fuyait, et pourquoi ? Pour un homme qui la laisserait dès qu'il se passionera pour une autre. Les amants vont et viennent dans le coeur des femmes, mais les parents restent.

Alice attendit, peut être que la petite blonde lui donne une excuse cohérente à ce choix qu'elle avait fait de disparaitre sans laisser de trace. Cette dernière semblait délibérer, comme si elle hésitait à se confier à une jeune inconnue. Il s'agissait là d'une attitude qu'Alice pouvait entièrement comprendre. A la place de Sonja, elle ne se serait même pas adressé la parole... Pourtant, la jeune femme releva son regard bleu vers elle, et donna la raison de cette décision.

Elle hocha la tête, puis garda les yeux rivés vers le sol, comprennant en partie les motivations de la jeune femme. Sonja semblait être prompte à suivre son coeur, et ce dernier lui disait pour l'instant d'être avec ce Lucian. Après tout, il lui avait sauvé la vie n'est ce pas ? Elle avait probablement de bonnes raisons de lui faire confiance. Et puis mieux vallait être avec cet homme qu'elle aimait plutôt qu'avec un autre inconnu après tout.


"Tu sais Sonja..."

Commença Alice, fronçant légèrement les sourcils pour l'avoir tutoyée. Vraiment, elle ne parvenait pas à s'y faire. Puis, la jeune femme releva les yeux vers l'Allemande, un vrai sourire sur ses lèvres.

"Ta vie semble tout droit sortie d'un livre d'histoire."

Elle secoua ensuite légèrement a tête, hésitant à prononcer ses dernières phrases. Conseiller n'était pas ce qu'elle faisait le mieux... en réalité elle ne le faisait pas du tout, puisqu'elle haïssait qu'on lui dise ce qu'elle devait faire. D'autre part, elle connaissait à peine la jeune femme. cependant elle se lança.

"Ne penses tu donc jamais retourner chez toi ?"

Demanda t elle d'un ton bien plus hésitant que celui autoritaire qu'elle utilisait depuis le début de la conversation.


"Il me semble, reprit elle en pesant chacun de ses mots, que fuir ainsi n'est pas le meilleur moyen de ranger ton père à tes convictions..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Weyland

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Lun 1 Mai - 8:56

Sonja releva les yeux vers la brunette lorsqu'elle prononça son nom et dés lors eut toute son attention. Un large sourire se dessina sur ses lèvres de la jeune Allemande quand Alice lui dit que son histoire sortias d'un livre d'histoire. Elle rougit en baissant les yeux, arrachant quelque herbes qui trainnaient pas là.

"Thanks... I guess..."

Murmurra t elle en regardant le sol. Puis elle releva les yeux vers la jeune femme.

"Je ne penses pas qu'il me soit possible désormé de etourner chez moi..."

Dit elle simplement en se passant les mains sur les mollets. Elle ne l'envisager même pas. Son père lui poserait toute sorte de question, l'arcelerais pour savoir où est Lucian... Car bien évidement, si elle était amener à repartir d'ou elle vnait, elle n'emmenerait pas Lucian...

*Vraiment?*

Du moins c'était ce qu'elle s'était toujours dit. Mais son esprits égoiste ne pourrait sans doute aps se résoudre à perdre son amant.

*Quoi qu'il ne soit la question ne se pose pas!*

Mais Alice, semblant s'interesser à son histoire, pris de nouveau la paroles.

Sonja sourcilla en rebaissant les yeux, peu convaincue par les mots de la jeunes femmes... Elle ne savait absolument pas ce qui s'était passé ni pourquoi elle s'était enfuie et malgrés cela elle se permettait de lui donner des conseils? Pourtant elle garda un mince sourire. Aprés tout cette brunette n'avait pas toutes les information nécessaires pour comprendre l'histoire...

"Alice..."

Commença t elle, cherchant les mots qu'elle aller pouvoir employé.

"Tu connais pas mon père, pardonne moi de te dire ceci de la sorte, mais tu ne sais pas tout... Il est assez fermé d'esprit et a quelque chose que je n'ai jamais compris contre les français... Sans doute en souvenir de la seconde guerre mondiale. Quoi qu'il en soit la sorte de pesonne qu'il aime est assez réduit, et il éprouve un dédain... un dégout, pour toutes personne n'étant pas un riche seigneur, qui dépasse ce que tu pourrais imaginé..."

Elle marqua une pause, semblant une nouvelle fois hésité.

"Quoi qu'il en soit Lucian ne correspond pas à la description que mon père se faisait d'un mari pour moi. Il est français, ne posède pas de fortune, ne de terres et... était un campagnard... un agriculteur. Je n'ai donc pas parler de notre union à mon père..."

Elle pinça les lèvres.

"Tu vas me dire que j'aurais du au moins essayé..."

Sonja releva les yeux vers elle.

"Je l'ai fait... Sa colère était tel lorsqu'il l'a appris qu'il a menacé d'envoyer Lucian en prison si je le revoyais... Il a dit qu'il l'acuseait de viole, de meurtre... et que sais je encore..."

Elle ramena ses jambes contre lle avant de poursuivre:

"Dans... Mon égoisme un léger rictus se forma sur ses lèvres, je n'ai pas oser dire à Lucian qu'il fallait nous éloigner l'un de l'autre. Il me disait que sa n'avait pas d'importance, que nous pourrions rester ensemble... Mais le risque était trop important pour que nous jouions avec les flammes sans nous bruler... Alors nous avons décider qu'a la fin de mes études nous fuirons..."

Elle marqua une nouvelle pause avant de relever les yeux vers Alice.

"Voilà pourquoi je suis ici, voilà pourquoi mon père ne sait rien..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Lun 1 Mai - 12:55

Sonja ne sembla pas énervée qu'Alice se soit permise de sonner son avis sur la situation. Seulement cela apprit à la jeune femme qu'il ne fallait jamais parler sans savoir de quoi il en retournait. Patiemment, Sonja expliqua avec des détails pourquoi elle n'avait pas laissé d'adresse à son père, et la jeune femme ressentit un certain malaise.

Une fois de plus, elle avait trop parlé pour dire quelque chose d'absolument sans importance. Pourtant, elle pensait avoir comprit la leçon lorsqu'elle était adolescente. Il fallait croire qu'elle avait perdu l'habitude. Il fallait aussi dire qu'elle n'avait pas eut de véritable discussion avec quelqu'un depuis l'age de 15 ans. Lors de ses rendez vous chez le psychiatre, ils parlaient quasiment tout seul, et elle se contentait d'opiner du chef de temps en temps, ou de dire quelque chose sans interet. De la même façon, elle parlait quelques fois à ses professeurs, mais assez rarement. A quoi bon ? Elle avait toujours sut pour quelles études elle était faite.

Il était évident, en connaissait l'histoire de Sonja, que les choses ne pourraient pas s'arranger entre elles et son père tant qu'il serait aussi borné. Alice faillit faire remarquer à la jeune femme qu'elle pourrait au moins lui laisser un message signifiant qu'elle était vivante, mais elle se retint. Une fois ne plus elle n'était ni à sa place, ni ne savait les réels liens entre la fille et son père. L'Allemand semblait froid, et tellement fermé d'esprit que cela touchait à la discrimination.

Refuser quelqu'un parce qu'il était français, parce qu'il était pauvre, était un mauvais prétexte. L'amour qu'elle éprouvait pour lui ne suffisait il donc pas à ce père ? Apparement non, il aurait été capable de tout subperfuge pour éloigner l'agriculteur de sa fille. La haine qu'il éprouvait à l'égar des Français en rapport avec la deuxième guerre mondiale, était elle en rapport avec une idéologie nazie ? Une fois de plus, Alice ne savait rien de cette histoire. Mais la jeune Allemande avait certainement des raisons de ne pas faire confiance à son père. Après tout elle le connaissait depuis 26 années.


"Je comprends."

Répondit Alice à la fin de cette explication, avec un hochement de tête.

"Tout du moins je crois comprendre."

La jeune femme baissa de nouveau les yeux, et se mit à jouer avec la fermeture de ses larges bottes en cuir.

"Et la famille de ton ami ?"

Demanda t elle après un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Weyland

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Mar 2 Mai - 6:02

Sonja sourit lorsqu'Alice lui dit qu'elle comprenait et eut un léger rire quand elle souligna qu'elle coyrait comprendre. Puis la blondinette secoua la tête.

"Ne t'en fait, c'est une histoire compliqué et les rares personnes aux quelles je l'ai raconté semble toujours butté sur des pasages..."

Elle joua un instant avec la chaine qu'elle avait autour du cou et releva les yeux vers la jeune femme.

"Sa famille?"

Elle sourit

"Ce sont des gens d'une gentillesse profonde qui savait ce qu'il y avait entre Lucian et moi... Pourtant ils ne nous en n'ont jamais tenu rigeur... Son père est une personne trés drôle qui prennait tous avec humour. Et j'ai sympathisé avec ses amis qui sont eux aussi amusant et interessant..."

La jeune femme enroula son doight dans une mèche de ses cheveux blonds et sourit de nouveau, se remémorant quelque anecdote amusante sur ses campagnard. Puis elle haussa les épaules.

"Si je devais le définir en un mot se serait "simple". Ils ne faisaient pas attention à nos classes sociale ou que sais je. Il voyais juste que Lucian était heureux et c'était tout ce qui comptais..."

Elle eut un léger rire.

"Et je dois admettre que leur vie est plus plus passionnante que celle d'un aristocrate! Ils m'ont souvent emmenait dans des sortes de fête de villages, c'est tellement plus amusant que de passé des heures autour d'une table à écouté les hommes se féliciter entre eux d'être les mettre de l'univers et les femmes jacassait sur les derniers potain à la mode..."

Elle roula des yeux puis releva ses yeux bleu vers ceux d'Alice.

"Excuse moi je parle beaucoup de moi..."

Réalisa t elle en se passa une main sur le visage, baissant la tête.

"Tu devrais m'arreter quand je commence ainsi!"

Sourit elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Mar 2 Mai - 6:20

Alice écouta attentivement Sonja lui parler de la famille de son ami. Elle n'imaginait que trop bien la petite maison dans la campagne, la simplicité des personnes vivant en ce lieu. L'humour, les bonnes vieilles blagues et les histoires au coin du feu. Elle même n'avait jamais vécu à la campagne, mais ses grands parents Transylvaniens, si. Elle adorait aller chez eux l'été, il s'agissait de personnes tellements différentes que les Anglais.

La journée, elle faisait des gateaux avec sa grand mère, ou s'occupait de récolter les fruits de saison avec son grand père. Un sacré gaillard de 80 ans qui se baissait sans problèmes lorsqu'il s'agissait de travailler la terre. Des personens adorables. Le soir, les voisins se rassemblaient tous dans la cours autour d'un feu, et racontaient des histoires de leurs ancètres. Des vieills croyances transylvaniennes ou d'Europe centrale sur les vampires, les lycantropes et le compte Dracula. Peut être étais ce de là qu'elle tirait son interêt pour ces légendes.

L'esprit de la campagne était beaucoup plus conviviale que celui de la ville. Même les jeunes de son âge. Alice sentait que si elle avait pu vivre dans ce cadre, elle aurait été différente de la femme qu'elle était à présent. Peut être serait elle plus ouverte, moins réservée, et surtout plus confiante à l'égar des autres humains.

Sonja semblait d'accord avec elle sur ce point. La vie d'un campagnard est plus interessante que celle d'un citadin. Elle se surprit à rire avec amusement lorsque la jeune femme fit allusion aux hommes qui se félicitaient entre eux d'être les maitres de l'univer. C'était tellement vrai ! Quand aux femmes qui jacaissaient sur les potins, elle ne connaissait que trop bien cette situation. Longtemps, elle avait même été leur sujet préféré. Qui n'avait jamais vu son visage sur les journeaux, accompagnés d'un titre accrocheur comme "Pauvre orpheline éplorée" ou que savait elle encore ?


"Non !"

Intervint Alice, lorsque Sonja s'arrêta pour s'excuser de monopoliser la parole. Elle ne voulait surtout pas que la jeune femme s'arrête, cela impliquerait qu'elle devrait à son tour parler d'elle, chose qu'elle n'était tout simplement pas prête à réaliser.

"Au contraire, j'aime beaucoup t'écouter."

Assura t elle avec un sourire. C'était étrange mais Sonja en quelques minutes avait du recevoir plus de sourires d'Alice que n'importe qui au monde en 6 années.

"Tu as un timbre de voix très apaisant, et votre histoire est passionante."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Weyland

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Mar 2 Mai - 6:45

Sonja releva un regard surpris vers Alice à son exclamation. Quoi donc "Non"? N'aimait elle pas parler? Etait elle trop timide pour cela... Elle n'en avait pourtant pas tellement l'air. Mais Sonja avait appris à ne pas se fier aux apparences, sa vie en était surplombé d'exemple. Les personnes les plus agressif pouvait parfosi cacher un coeur tendre et débouseler, perdu...

Un large sourire éclaircit son visages lorsque Alice la complimenta sur la voix et son histoire interesante. Elle sentit ses joues s'emflammait.


"Merci..."

Elle remit machinalement une mèches de ses cheveux derrière ses oreilles et arracha quelque brindit d'herbe qui avait eut le malheur de se trouvait sous ses doigts.

"C'est que... Je n'ai jamais vraiment eut l'aucasion de raconter ce que je ressentais... à une femme... A vrai dire je ne l'ai même jamais fait. Lucian, son père, ses amis sont des gens charmant mais les liens que j'ai avec eux ne sont pas les mêmes... Enfin je ne sais pas vraiement comment m'expliquer..."

Bafouilla t elle. Elle eut un haussement d'épaules puis sourit.

"Tu es une trés bonne spectatrice!"

Dit elle avec un léger rire.

"Alors heueusement que mes histoires ne te derranges pas car lorsque je commence à parler de ceci il m'est assez difficile de m'arreter..."

Elle sembla se souvenir de quelque chose et releva les yeux vers elle, soulevant légèrement sa main.

"Oh! et surtout si tu en as assez dit le moi."

Sourit elle. La jeune femme releva les yeux vers le ciel qui s'assombrissait et tordit légérement la bouche. Lucian devait se faire un sang d'encre. Lui qui lui avait demander de ne pas se rapprocher des gettho, de l'apeller quoi qu'il arrive. Devrait elle l'apeller? Non, aprés tout il sera content pour elle lorsqu'il apprendra la rencontre qu'elle a faite.

"Tu n'aime pas parler de toi?"

Se risqua la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Mar 2 Mai - 9:02

Les joues pâles de Sonja prirent une teinte rosées lorsqu'Alice la complimenta sur sa voix. Etait elle timide ? Elle n'en avait pas vraiment l'air, plutôt très discrète, subtile aussi. Le henre de personne qui ne forcerait pas quelqu'un a se confier s'il n'en avait pas envie.

C'est sans véritable étonnement qu'elle l'entendit par la suite lui avouer qu'elle n'avait jamais pu raconter cette histoire à une autre femme. Sans doute avait elle ressentit le besoin de le faire pendant ces quatres années passées à vivre une relation secrète. L'un des nombreux psychiatre qu'Alice avait été voir lui avait clairement signifié qu'elle devrait se trouver une amie, et essayer de lui faire confiance. D'après lui pouvoir se reposer sur quelqu'un, lui raconter une part de son histoire et se sentire comprise, l'aderait à 'guérir', non pas qu'elle se soit jamais considérée comme malade bien entendu.

Il s'agissait d'une charmante théorie, en soit, mais qui malheureusement manquait de crédibilité quant à l'appliquer. La majorité des gens, même s'ils disent être votre ami, se fichent pas mal de vos problèmes ou de vos préocupations. Tout ce qui les interessent, c'est que vous, vous écoutiez leurs déboires et les conseillez, compatissiez. Et à l'époque Alice avait assez de problèmes avec elle même pour écouter les autres parler de leurs petits copains. Elle n'avait donc jamais fait ce devoir... et n'était jamais retournée voir ce psy.


"Inutile, je comprends."

Assura la jeune femme lorsque Sonja s'embrouilla, ignorant comment expliquer qu'elle était heureuse de pouvoir parler à une femme. Puis elle la complimenta sur le fait qu'elle était une bonne spectatrice.

"Parler n'est pas mon fort, je suis meilleure à l'écoute."

Avant même d'avoir jamais essay, Alice savait qu'elle était incapable d'aligner deux mots à la suite l'un de l'autre s'il s'agissait de parler d'elle. Tant que les gens restaient aux questions simple du style "tu écoutes quel genre de musique" ou bien "Quelles études fais tu" ça, elle savait faire. Mais quand on lui demandait d'expliquer pourquoi, elle paniquait et s'embrouillait, cherchant ses mots à chaque instant. Voilà pourquoi elle avait décidé de banir toute forme de dialogue avec les autres.


"Si j'en avais assez, crois moi tu le saurait depuis longtemps."

Remarqua Alice avec un sourire sarcastique. La subtilité et la discrétion n'étaient pas vraiment son fort, elle avait plutôt tendance à véxer quelqu'un en le cassant d'un ton rude et le regréter après plutôt que de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de faire une remarque.

Alice releva les yeux avec étonnement vers Sonja, lorsque celle ci lui demanda si elle n'aimait pas parler d'elle.


"C'est surtout que ma vie ne présente aucun interet."

Eluda t elle, détournant le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonja Weyland

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Mar 2 Mai - 9:34

Sonja sourit lorsqu'Alice lui assura qu'elle comprennait. Voilà pourquoi parler à une femme lui avait manqué. Elle auriat dit cela à Raze, Taylor ou même Pierce, il auraient froncés les sourcils en demandant de tout recommencer.

Elle hocha la tête.

"Je sais, Commença t elle d'une voix douce. Bon nombre de personnes ont du mal à parler d'eux. Et c'est compréhensible...Elle haussa légéèrement le sourcils. Malheureusement ce ne sont pas les personnes les plus ennuyante qui garde tout pour elles... La plus part des gens ininteressant raconte leur vie à qui veut l'entendre..."

Elle tordit sa bouche, peu convaincue. Pourtant c'était tellement vrai. Les gens fort riche de cesait de rconter leur vie en long, large et travers alors que le moments le plus tragique de leur vie était le jour où leur coiffeur a raté leur coiffure... C'est certes fort malheureux pour eux mais bien peu interessant pour ceux à qui ils le répétent sans cesse...

La jeune blondinette avait déjà rencontré des gens fascinant, fort peu, elle devait l'admettre, mais il y avait des personnes qu'elle pouait écouter pendant de sheures durant. Sa grand mère surtout. Elle était trés intelligente et cultivait. C'était toujours interessant de l'entendre parler, et fasciner de l'écouter raconter sa vie d'autre fois, notement pendant la guerre. Mais c'était une autre histoire...

La majorité des personnes interessante était reservé et timide. Ce n'était aps le cas de sa grand mère mais... Comment dire, elle était assez unique dans son genre.

Et Sonja était persuadé que la vie d'Alice était bien plus passionnante qu'elle ne le disait...

Pourtant elle se contenta d'hocher la tête lorsqu'elle lui assura ne pas avoir une vie fascinante.


"Aucune vie n'est sans interet..."

Se contenta t elle de dire, le regard fixé sur un arbre au loin. Puis elle reposa son regard sur la jeune femme avec un léger sourire.

"Et crois moi une personne capable d'écouter quelqu'un parler sans essayé de l'interrompre pour caser son opinion ou un adecdote personnel et forcément quelqu'un d'interessant!"

Sourit elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   Mar 2 Mai - 10:11

Alice haussa les sourcils et hocha la tête, en signe d'aprobation, lorsque Sonja remarqua que les personnes qui parlaient le plus d'elles n'étaient pas forcément les plus interessantes. En effet, il s'agissait d'une chose que la jeune femme avait remarqué quelques temps plus tôt. Les problèmes, plus ils sont graves, moins on en parle. Une fille dont les parents se battaient, ou qui s'était faite violer, n'irait surtout pas le crier sur tout les toits.

En revanche, une fille pourrie gatée à la vie bien tranquille raconterait à qui voudrait l'entendre qu'elle avait perdu sa bague préférée, qu'elle avait taché le mur de sa chambre en essayant d'écraser une araignée, ou encore que son copain l'avait largué pour aller avec une autre, le tout en utilisant le même ton que si elle eut annoncé la mort d'un proche. Pathétique, mais vrai.

"Tu as raison..."

Soupira t elle, affligée par ce simple fait.

Puis elle fronça de nouveau les sourcils lorsque Sonja assura que nulle vie n'était sans interêt. Pourtant, Alice était certaine qu'elle se trompait. Bien des vies ne servaient strictement à rien. Sonja avait une belle histoire, et sa vie n'était que passion et prises de décisions en suivant son coeur. Une vie qui avait un rée interêt psychologique, historique, sociologique... La vie d'Alice était bien différente.

Le seul interêt qu'on pouvait lui trouver était pour un psychiatre : comment créer une psychopathe. Elle savait pertinement ce qui se passerait après qu'elle ai tué le meurtrier de ses parents. Elle serait forcément accusée lorsqu'on se rendrait compte de sa disparition au même moment. Alors tous ses psy se sentiront concernés, et donneront leur avis sur le comment du pourquoi. Et peut être un jour Sonja aurait elle la surprise de lire dans un livre ce que l'étrange jeune femme du parc n'avait pas pu raconter. Serait elle effrayée de savoir qu'elle avait été si proche d'une folle à lier capable de tuer un homme ?

Alice releva les yeux vers elle, comme si elle craignait que Sonja eut lut ses pensées et ne se mette dès maintenant à crier. Cependant la jeune femme se contenta de lui faire un sourire, en reprenant la parole.


"Tu te trompes."

Assura la jeune femme d'une voix étrangement rauque. Elle baissa de nouveau les yeux vers ses pieds, qui soudain lui semblèrent très interessant, eux.

"je ne le suis pas."

Elle soupira très brièvement et releva les yeux vers la jeune Allemande, une fois certaine de s'être reprise. Voir sa vie exposée au grand jour était l'une de ses plus grandes angoisses, et elle en faisait des cauchemard la nuit, revivait la période ou son nom apparaissait partout sur les magazines à ragot. Le simple fait d'imaginer que cela pourrait se reproduire lui déclanchait de profondes crises d'angoisses difficilement contrôllables.


"En quelle langue parles tu, avec Lucian ?"

Demanda la jeune femme, pressée de détourner la conversation d'elle même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie... [Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie... [Alice]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York :: Zone Réputée :: Central Park-
Sauter vers: